La première rentrée en maternelle

Lot couche pampers
Le climat éducatif
10 février 2016
Couches Pampers Active baby
Couches Pampers Active baby
29 février 2016

La première rentrée en maternelle

Couches pas cheres

Quoi qu’ait vécu votre enfant auparavant et même s’il était en crèche, la première année en maternelle est toujours une épreuve quelque peu difficile et perturbante. Pour l’enfant comme pour sa mère. Aussi le mot d’ordre essentiel est-il: sécuriser mieux l’enfant sera préparé et moins il aura d’inquiétudes le jour J, moins il se sentira perdu et abandonné dans ce nouvel environnement.

 

Une séparation difficile

Mais même si vous avez suivi les conseils exposés pour le trimestre précédent, il se peut bien que votre enfant pris par l’ambiance générale, s’accroche à vous lorsque vous l’accompagnerez dans sa classe. Au moment de l’y laisser son gros chagrin avec de vraies larmes vous laissera au bord du désespoir et vous rongera de culpabilité. Comme toutes les mamans, c’est en courant que vous irez le récupérer le premier midi ou le premier soir. Cette période, pour pénible qu’elle soit, ne durera pas longtemps, une semaine ou deux tout au plus, si vous suivez ces petits conseils qui ont fait leurs preuves.

S’expliquer et rassurer toujours

  • Parlez-lui, expliquez encore calmement qu’il viendra ici tous les jours, comme vous vous rendez à votre travail, comme tous les grands, et que vous passerez le reprendre après la sieste, où «près le déjeuner (il est bon, pendant quelques jours, de lui donner la possibilité de s’adapter en faisant de petites journées).
  • Occupez-vous de votre propre anxiété, que votre enfant perçoit lies bien. Si elle vient contredire un discours rassurant, l’enfant se dit que vous lui cachez des choses inquiétantes, et il a peur.
  • Soyez tolérante : l’enfant peut, pendant quelques jours, avoir du mal à dormir ou à manger, être plus énervé, refaire pipi au lit. Tout cela doit rentrer dans l’ordre rapidement.

Créer un bon environnement scolaire

Ça y est il rentre à l’école maternelle. Cette fois, les choses sérieuses, commencent. Vous allez vous initier progressivement au dur métier de parent d’élève. Même si vous sous-traitez l’apprentissage et l’animation des journées à l’enseignant de votre enfant, pas question de vous tenir sur la touche. Aux premières loges, vous avez un rôle essentiel à tenir pour aider votre enfant à réussir tout au long des années. Cela tient en trois points.

 

Des matins difficiles

«Tous les matins, c’est le même scénario. Thibaut se lève et se prépare gentiment. Il a l’air content et ne proteste pas lorsque je lui parle de l’école. Le trajet se passe bien. Mais dès que nous arrivons en vue de l’école, Thibaut se tend. Dans le hall, il refuse d’avancer et, une fois dans la classe, il s’agrippe à moi en sanglotant. »

Cela ne signifie pas que Thibaut n’est pas heureux à l’école, mais que la transition et la séparation sont encore difficiles. Cela s’arrange sur une période qui varie selon les enfants. Vous pouvez l’aider en:

  • Le réveillant suffisamment tôt pour qu’il n’ait pas à se presser pour partir à l’heure.
  • Lui permettant d’emporter au fond de sa poche un petit objet ou jouet de la maison.
  • Lui disant au revoir de manière tendre, mais sobre, brève et décidée. Plus vite vous partirez, plus vite il se mettra en route pour vivre sa journée de petit écolier.

Couches pas cheres premium New Baby sont respectueux de votre bébé, et ultra absorbantes, permettant à bébé de toujours rester au sec !

A découvrir sur le web:

Comments are closed.